dimanche, juin 10, 2007

Sarkozy en conférence de presse

En quelques heures, la vidéo montrant les premiers instants de la conférence de presse de Nicoals Sarkozy au G8 a fait le tour de la blogosphère. Le 10 juin en fin de matinée, elle avait été vue 24 569 fois sur Dailymotion et un peu plus de 18 000 fois sur Youtube. On y voit un Sarkozy un peu surprenant. A-t-il bu, comme le suggère celui qui l'a mise sur DailyMotion? Vient-il de prendre une ligne de coke, comme d'autres l'ont suggéré? Est-il plus simplement fatigué ou, hypothèse plus réaliste, ému, partagé entre le plaisir d'être là au milieu des grands (il y a dans ces images, quelque chose du petit garçon qui n'en revient pas d'être reçu à la table des grandes personnes) et l'envie d'être aimable avec ses interlocuteurs qu'il a fait attendre?

On peut multiplier les hypothèses, on voit cependant, sur cet exemple, comme sur tant d'autres, qu'une image (fixe ou animée) ne parle pas d'elle-même, à l'inverse d'un texte. Il lui faut un commentaire, un sous-titre pour qu'elle prenne un sens. Et c'est sans doute en cela que les médias audiovisuels sont si différents des médias classiques. Il n'est pas nécessaire, sur eux, de censurer, au sens de couper, d'interdire de diffusion, il suffit d'avoir un commentaire qui donne le sens que l'on souhaite à l'image que l'on diffuse.

On a reproché à la presse française de ne pas avoir diffusé ces images qui nous viennent de Belgique. Mais il aurait suffi que le journaliste les accompagne d'un commentaire sur la longueur de l'entretien avec Poutine, sur le rythme infernal de ces réunions pour que ce que ces images ont de troublant s'évanouisse. Les images ne parlent pas d'elles-mêmes

1 commentaire:

jacqueline a dit…

Le président français a non seulement abusé de la vodka avec Poutine durant le G8. Mais il a aussi, et ça personne n'en a parlé, fait une très très grosse colère à propos d'une histoire confuse de blague de Toto et de jalousie.
C'est expliqué sur le blog www.thedino.org , c'est un billet daté du samedi 9 Juin
Bisous