vendredi, mars 14, 2008

Des débats municipaux vraiment très… sinistres

J'ai essayé de regarder quelques uns des débats entre candidats à la mairie organisés par les télévisions. J'ai vu des extraits de ceux de Paris, Marseille et Strasbourg. Et j'ai à chaque fois été formidablement déçu.

Le débat parisien n'était pas de très bonne qualité, du moins se tenait-il à peu près. Mais que dire du débat marseillais où les deux candidats étaient des caricatures de politiciens de quartier dans le midi. Vu dans un film comique on n'y aurait pas cru. Quant au débat de Strasbourg!!! que dire? sinon que la candidate UMP en grande difficulté passait son temps à dire à son adversaire : "puisque vous êtes le prochain maire de Strasbourg", "vous qui serez le prochain maire de Strasbourg" et à comprendre l'exact contraire de ce que venait d'affirmer son adversaire comme si elle était devenue sourde. Quant à son adversaire, s'il était plus sûr de lui, ce n'était pas non plus un grand débateur.

La politique à la télévision est manifestement un métier que les édiles des grandes villes devraient apprendre et les interventions à la télévision une technique qu'ils devraient essayer de maîtriser parce que franchement, les voir ainsi m'a retiré l'envie de voter tant pour les uns que pour les autres.

1 commentaire:

lulo a dit…

C'est pour toutes ses raisons, que je suis "honteuse" d'expier ici : "Non je n'ai pas été voté, j'ai célébré l'anniversaire de mon petit neveu à la place". J'avais pourtant bien réfléchi avant, ais je des regrets (sans flagellation) "NON", un détail a été décisif: la veille un spot publicitaire en lien au droit des femmes, où à force d'arguments ses deux copines au bar l'incitaient à aller voter (après une geule de bois semble t il allez comprendre, est ce cela qui fait qu'une femme ne peut voter).oups j'oubliais spot de notre gouvernement, on comprend mieux pourquoi la faire passer pour une fetarde non votarde ! Changement de mentalité long et terne où après renier une quelquoncque égalité, on voudrait culpabiliser les femmes en particulier, et leur rappeller que leur droit durement acquis doit s'exercer. Je n'aime pas la manipulation, encore moins ce genre de cliché, un autre argument m'aurait sans doute convaincue étant donné que j'en était presque au cas de conscience. Mais là un petit détail a fait poids par ce spot manipulateur de l'audiovisuel francais (j'oserais honte à nous), l'élection de Sarko et ca trop c'est trop lol. Parce que soyons honnêtes, bien entendu nous savions tous ce qu'il en ferait de son pouvoir, heu tous rectifions : "La classe moyenne même très moyenne" dont je fais partie. Mais élire une Ségolène Royal était au dessus de nos propres forces, au dessus de nos mentalités réfractaires au changement. Sans féminisme les droits des femmes sont récents dans notre histoire, les ingélités descriminations... persistent, et le poids de l'histoire des femmes influent sur la mentalité générale, et même sur la psychologie féminie ! (avant une femme appartenait a Dieu "bonne soeur" ou a son mari, mais pas a elle même, et malgré l'émancipation, une femme se doit de présérver l'équilibre et la cohésion familiale à tous prix)en résumé entre Sarko (car je m'égare lourdement) et ségo (aaaaaahhh ! une femme!!!) le francais tenant chèrement à son patrimoine culturel profondément masqué mais mysogne plus que jamais n'avait pas le choix ! Chirac / le Pen c'était pareil, on vote malgré nous "a l'insu de notre plein gré" lol. Pourvu que Sarko trouve une bonne chose à faire lors de son mandat ainsi je pourrais m'en rapeller au moins une allez on y croit : Chirac a bien refusé d'aller faire la guerre...