mercredi, novembre 18, 2009

Le CNRS publie plus que l'Académie des sciences de Chine et que Harvard

C'est le Canard Enchaîné qui le fait savoir : d'après un institut espagnol, Scimago, le CNRS serait la première institution savante mondiale pour le nombre de publications devant l'Académie des Sciences chinoises, l'Académie des Sciences russes mais aussi les grandes universités américaines (Harvard vient en quatrième position avec deux fois moins de publications que le CNRS). On trouve ces chiffres qui surprennent un peu ici. Ils sont tirés d'une base de données de l'éditeur Elsevier qui recense les publications dans 17000 revues savantes. La période analysée est récente : 2003 à 2007.

Je ne sais pas comment interpréter ces résultats, ni si les comparaisons avec les universités américaines ont beaucoup de sens (Harvard + l'université de Californie + Ann Arbor publient plus que le CNRS. Paris VI, la première université française n'arrive qu'en 71ème position) mais ils invitent à revisiter les remarques récurrentes sur les chercheurs qui ne travaillent pas, sur la bureaucratie au CNRS (ou à l'INSERM classé en 14ème position) ou sur la méfiance des chercheurs français à l'égard de la mesure de leurs efforts par le nombre de publications…

1 commentaire:

Gator a dit…

En fait, je ne pense pas que tout ceci soit comparable (ce qui rend le classement de Shanghai totalement ridicule d'ailleurs).

Si je ne m'abuse le CNRS regroupe plus ou moins tous les chercheurs de France (hors chercheurs dans sociétés privées, bien entendu).

Aux US, les chercheurs sont aussi professeurs (l'un ne peut aller sans l'autre) et sont donc affiliés à une université.

Ailleurs, ça doit être encore autrement.

Ce qui ne doit pas nous empêcher de revisiter ce que vous invitez à revisiter.

Petite remarque technique: attention avec les noms d'universités américaines (je sais c'est pas toujours évident).
"Ann Arbor" n'est pas une université, c'est une ville. C'est la ville où est basée University of Michigan. Quant à "University of California" il n'y en a pas qu'une mais autant qu'il y a d'universités publiques en Californie, d'où l'importance du suffixe.
La plus connue en France est bien entendu UC-Berkeley (était-ce à celle-là que vous faisiez allusion?), peut-être la seule université publique pouvant tenir tête aux universités privées, mais il ne faut pas oublier UCLA, UC-Davis et bien d'autres.

Pour ne pas se tromper c'est simple:
-Il faut garder à l'esprit que chaque université à une nom bien spécifique et un seul. Pas comme en France où chaque université à un, deux voire trois noms (Université de Toulouse 3? Université Paul Sabatier? Rangueil? C'est une seule et même université).

-Que ce nom n'est pas forcément le nom de la ville où l'université est située, surtout que les grosses universités publiques sont très souvent situées dans des petites villes (la centralisation n'est pas un concept américain), Univ. of Michigan à Ann Arbor par exemple.

-Qu'il ne faut pas confondre certaines universités aux noms similaires si on les traduits en français.
University of Florida et Florida State University sont deux universités totalement différentes et séparées. Même si University of Florida est elle aussi une université publique, donc d'état.

Je sais que les médias français (et donc par extension les Français ne connaissant pas bien le système) se mélangent allègrement les pinceaux et finalement s'en fichent un peu, mais je pense qu'être précis n'est pas un luxe. :-)