dimanche, décembre 06, 2009

Pascal Dumay et l'incontinence

Frédéric Mitterand vient donc de suspendre Pascal Dumay, le patron du Conservatoire National Supérieur de Musique, soupçonné d'avoir consulté mais aussi, semble-t-il, fait circuler des photos pedo-pornographiques. A l'occasion de cette affaire on apprend incidemment qu'une équipe de gendarme est chargée de surveiller la toile. On aimerait savoir ce qu'elle surveille exactement. Parce qu'après tout, il en va de nos libertés. On découvre également une présomption d'innocence à géométrie variable, mais Frédéric Mitterrand n'avait sans doute pas d'autre solution que cette suspension. Je serais bien surpris qu'on la lui reproche même si, sur le fond, il est un peu gênant de voir le soupçon l'emporter sur toutes autres considérations.

Ce qui me surprend le plus c'est l'attitude de Pascal Dumay s'il est avéré qu'il a consulté et fait circuler des images pédo-pornographiques. Il n'est certainement pas sans savoir que cela suscite une formidable réprobation dans notre société, il sait également qu'il occupe un poste relativement sensible et cependant il continue. On est en plein dans ce qu'Aristote appelait l'incontinence (akrasia) ou faiblesse de la volonté que des philosophes comme Donald Davidson, Amélie Rorty ou Richard Holton, entre bien d'autres, ont cherché à comprendre. Je n'entrerai pas ici dans le détail des analyses des uns et des autres dont on peut trouver un aperçu sur Wikipedia, je voudrais seulement souligner la force des passions, du désir lorsqu'ils sont confrontés à la rationalité et combien, malgré tous nos efforts, ils peuvent nous entraîner à faire le contraire de ce que nous jugeons, par ailleurs, juste et bon.

J'ajouterai, enfin, que grâce à Internet on peut facilement avoir des portraits de Pascal Dumay et que rien, mais vraiment rien sur son visage n'annonce le pervers (on peut également y découvrir que ce pianiste que la presse nous présente comme un grand interprète a quitté le monde de l'interprétation il y a plus de vingt ans pour devenir un fonctionnaire de la musique, mais c'est autre chose). Un mystère, donc. Ou plutôt un fait avec lequel il faut vivre.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

"Pascal Dumay et que rien, mais vraiment rien sur son visage n'annonce le pervers"

vous faites du "délit de facies" à l'envers, c'est fou !

Bernard G a dit…

Mais "faire du délit de faciés à l'envers", c'est justement ne pas faire de délit de faciés. C'est montrer, dans la ligne de ce que je disais quelques lignes plus tôt, que l'on ne peut pas anticiper des comportements de l'allure, du faciés, et probablement des bonnes ou mauvaises manières.

SOCRATE a dit…

Si je comprends bien votre commentaire de ce fait divers, quand Gérard Lambert diffuse de la pédo-pornographie, c'est une ordure, mais quand M. DUMAY fait la même chose, c'est un honnête bourgeois que son désir contraint à l'erreur! Le pauvre homme...heureusement qu'il est fonctionnaire sinon vous n'auriez pas grand chose à lui reprocher finalement! C'est comme Frédo-le pédo-Mitterrand, un ministre qui s'éclate en Thaïlande avec des petits garçons (de 40 ans!!!), c'est un homme de culture qui dérape je suppose, alors que Marcel Bidochon qui fait la même chose, c'est un gros dégueulasse?
Vous pourriez au moins avoir le courage d'écrire votre nom en toutes lettres, que l'on sache à qui l'on a affaire!
Mais non suis-je sot on le sait déjà, au vu du reste de votre blog : à un bourgeois à la solde des lobbys cosmopolites judéo-crétins...
Mais votre engeance ne perd rien pour attendre, soyez-en sûr, Meussieu "G"!

Bernard G a dit…

A Socrate : Rien de ce que j'ai écrit ne vous permet de conclure que je fais une différence entre Gérard Lambert (de qui s'agit-il?) et M.Dumay. L'un comme l'autre peuvent être victimes de cette incontinence dont parlait Aristote et que je mettais en avant dans ce papier. Mais peut-être ne devrais-je pas insister. Vous vous inquiétez de mon identité qu'il n'est pas très difficile de trouver, alors que vous vous cachez derrière un pseudonyme qui vous va bien mal. Ce qui n'est pas très élégant. Mais que dire de la fin de votre message sinon qu'il m'éclaire sur votre personnalité et me navre.

Anonyme a dit…

http://sites.google.com/site/pascaldumayinformation1/

Bernard G a dit…

Ce site donne la première réaction de Pascal Dumay :
http://sites.google.com/site/pascaldumayinformation1/

En attendant que la justice fasse la lumière sur cette affaire navrante.