lundi, février 08, 2010

Le voile du NPA les rend fous

A lire les commentaires des politiques de tous bords, de Jean-Paul Huchon ("C'est une aberration, je ne sais même pas où Olivier Besancenot a été chercher ça") à Nadine Morano (qui parle d'un "coup médiatique contre les valeurs de la République") en passant par Fabius que l'on a connu mieux inspiré ("Je ne savais pas, a-t-il déclaré, jusqu'à présent que le port du voile était un signe de laïcité")présenter une candidate voilée serait faire offense à la République. Mais où sont-ils allés chercher cela. Nos rues sont pleines de jeunes filles qui portent le voile, bonnes citoyennes, bonnes françaises, aimables, sages, souvent prudes, et l'on voudrait leur interdire de se présenter aux élections? Mais au nom de quels principes? De quelles valeurs? Celles de Mme Morano? Mais pourquoi celles-ci plutôt que celles de ces jeunes femmes tout aussi "bonnes" françaises que notre ministre?


Les électeurs sont libres de voter contre cette candidate voilée s'ils le souhaitent, mais cette jeune femme a tout à fait le droit de se présenter. Qui plus est en portant les couleurs d'un parti laïc qu'on ne peut certainement pas soupçonner de porter les valises d'on ne sait quel complot islamiste. 


Il serait temps que nos politiques ouvrent les yeux : il y a des musulmans en France qui pratiquent leur religion et n'en ont pas honte. C'est comme ça. La société réelle ne ressemble pas forcément  celle qu'imaginent nos politiques. S'ils ne veulent pas qu'elle finisse par ressembler à leurs cauchemars, ils feraient bien d'en prendre acte. Et d'apprendre la tolérance. Cela leur fera gagner des électeurs et leur évitera de dire des bêtises comme celles entendues ce week-end.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

tout à fait d'accord avec vous et toue aussi en colère que vous face à la confusion des débats; au nom de quoi interdirait-on à une femme voilée de se présenter aux élections ? ce qui interroge c'est que jusqu'à présent on trouvait les fous de dieu plutôt au FN; c'est une surprise de voir que le NPA présente une telle candidate qui accrédite le fait que les valeurs d'émancipation défendues par le NPA s'applique à géométrie variable; au nom de la "religion de l'opprimé" bien sûr ! bref ce populisme est bien détestable et comme vous dites libre aux électeurs de se déterminer en fonction de ce changement de donne.

Arthur Goldhammer a dit…

Au lieu d'organiser un grand débat sur l'identité nationale, M. Besson ferait mieux d'organiser un débat sur les concepts de laïcité et de républicanisme, tous deux entourés de la plus grande confusion. Merci d'avoir apporté un peu de clarté à la question.

David a dit…

Je pense qu'une fois de plus, on amalgame tout et n'importe quoi, et malheureusement, malgré tout le respect que je vous porte, Bernard, je vous inclue dans le groupe que vous dénoncez.

Oui, il y a en France des Musulmans pratiquant. Mais porter le voile c'est autre chose. Ce n'est pas pratiquer l'Islam, c'est pratiquer un certain Islam.
Il existe un Islam laïque, et dans cet Islam, le voile est très rarement sinon jamais porté (comme en Turquie, au Maroc la plupart du temps, en Iran avant 1979, etc).
Porter le voile c'est déjà un premier pas vers un certain intégrisme.

Mais soit, si des femmes veulent porter le voile en France, qu'elles le fassent. Personnellement ça me gêne, mais je ne suis qu'un sale anticlérical, et ça me gêne autant que les kippas, et autres bondieuseries. Mais c'est moi, je ne peux espérer que tout le monde pense comme moi.

Le problème là, c'est qu'il s'agit d'une femme qui vise un poste officiel au sein de la République. Or la laïcité (n'en déplaise à monsieur Goldhammer qui voudrait post après post que la laïcité soit la même chose que le premier amendement américain, heureusement que ce n'est pas la même chose) c'est la séparation totale de l'Église et de l'État, et dans la pratique, cela s'exprime par garder ses pratiques religieuses pour soi, en particulier au sein des institutions de la République.
Donc, non, dans une assemblée de la République, le voile n'a pas sa place (ni la kippa, ni le crucifix, ni la boule de gui et je ne sais quoi d'autre).

Et là où le bat blesse encore plus, c'est que cette femme soit sur une liste du NPA, un parti marxiste, trotskyste, féministe. Par ce geste, le NPA renie ses convictions et perd son âme par pur souci électoral.
Il est clair que le but est d'attirer le vote musulman au moment où ces derniers se sentent une fois de plus mis au ban de la société par messieurs Besson et Sarkozy, et que le NPA est en perte de vitesse.
Et c'est nul de la part de Besancenot.
Ça m'aurait choqué, mais moins de la part de tout autre parti, mais là, le NPA perd toute crédibilité et ma voix (j'avais quelques hésitations avant cette histoire, c'est fini)

Bernard G a dit…

Cher David,

Je ne crois pas que nous puissions, ni vous ni moi, dire si porter le voile est ou n'est pas pratiquer l'Islam. C'est aux musulmans eux-mêmes d'en décider, sachant que rien n'interdit à certains de dire oui et d'autres de dire non.

Quant à sa candidature : c'est aux électeur d'en décider. Et à eux seuls.

Vous suggérez que le NPA a tenté un coup. C'est possible (encore que j'en doute un peu), mais cette jeune femme est une citoyenne comme une autre, probablement une militante comme les autres. Je renverserai la proposition : c'est plutôt réjouissant et sympathique de voir une jeune femme voilée milliter dans une organisation comme le NPA que l'on ne peut certainement pas soupçonner de faiblesse à l'égard de l'islamisme radical. Cela modifie un peu notre regard sur ces jeunes femmes, non?

Arthur, vous avez évidemment raison. Cela aurait été beaucoup plus intéressant et sans doute une bonne manière d'aborder la question des signes religieux dans l'espace public dans toutes les confessions.

David a dit…

Bernard, en avez-vous parlé avec des Musulmans ? Et que pensez-vous des exemples que j'ai cité ? Le Maroc, la Turquie et l'Iran ne sont-ils pas des pays Musulmans ?

Quant à sa candidature, non ce n'est pas seulement aux électeurs de décider, la République a des règles qui ne sont pas uniquement celles des urnes.

Et non, cette jeune femme n'est pas une citoyenne comme une autre. C'est une citoyenne qui met sa vision de sa religion avant la République. Doit-on accepter une telle personne à un poste de responsabilité au sein de la République ? Je ne pense pas.

Et non ce n'est pas réjouissant de voir une telle candidate au NPA, c'est simplement ridicule (et j'aurais envie de rajouter une insulte au marxisme, au féminisme et à la laïcité, parce qu'elle a en plus l'outrecuidance de se dire féminine et marxiste -vous me direz avec une telle hypocrisie et mauvaise foi, elle aurait peut-être sa place en politique).

Quant à Arthur, malgré tous ses credentials sur les choses de la France, il se fourvoie pratiquement à chaque fois qu'il est question de religion, il n'arrive pas à se débarrasser de sa vision américaine des choses, et pense que cette vision est universelle. Étrange de voir une si bête erreur d'ethnocentrisme de la part de quelqu'un comme lui.

Maintenant je suis d'accord avec vous quant au fait qu'au lieu de se fourvoyer dans des débats sur l'identité nationale, il serait de meilleur aloi de débattre ce qu'est l'identité républicaine et si la religion y a sa place.
Sauf que de meilleur aloi ne signifie pas forcément de bon aloi, la question a été déjà été discutée, décidée et transformée en loi (1905) et en concept (laïcité) depuis bien longtemps.

Concept attaqué de plus en plus sous couvert de liberté religieuse (un oxymore soit-dit en passant), qui ne profite en fait qu'aux extrémistes religieux et extrémisants (les autres religieux s'en fichent et n'ont jamais eu à se plaindre de leur situation en France)

Anonyme a dit…

je suis l'anonyme du début.
à David: peut-on considérer que la question de la laicité a été tranchée une fois pour toute en 1905 ? je crains que la laicité intégrale telle que vous la souhaitez ne soit une option politique plutôt qu'un principe de base de la république. A ma connaissance le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin a le droit de présenter des candidats ? alors une femme voilée au fin fond d'une liste au fin fond de la drôme... il ne faut pas déconner c'est un non évênement du point de vue de la laicité. En revanche j'en tire la même leçon politique que vous quant au NPA...

Caumont a dit…

à partir du moment ou vous trouvez normale la présence de millions de musulmans en France, tout débat sur voile / pas voile n'as aucun sens.
Assumez vos idées multiculturelles, soyez logiques.
Depuis les dernières municipales tous les partis ont leur(s) musulmans sur leurs listes, pour des raisons purement électorales !
(il doit même en avoir au FN en cherchant bien...)