jeudi, septembre 17, 2009

Mais qu'est-ce donc que le Modem?

Le Figaro titre ce matin sur "les tractations secrètes entre PS et Modem". De quoi énerver un peu plus ceux qui préfèreraient une alliance du PS et de la gauche radicale. Mais au delà de ces discussions sur les alliances, peut-être faudrait-il s'interroger sur le Modem. Que représente-t-il vraiment? Tout le monde pense aux électeurs de Bayrou à l'élection présidentielle. Mais qui étaient-ils? d'où venaient-ils? De la droite? du centre? ou… de la gauche? Des enquètes sur le sujet ont sans doute été réalisées. Je n'en ai pas connaissance mais, si j'en juge par les électeurs que j'ai rencontrés, c'étaient, tous, des transfuges de la gauche, des gens qui auraient voté à gauche si le candidat avait été Dominique Straus-Khan ou Laurent Fabius. Je ne voudrais pas généraliser, mais le succès du Modem a été, pour une bonne part, une réaction à la candidature de Ségolène Royal, une manière de lui dire non sans pour autant voter Nicolas Sarkozy. Cela ne fait certainement pas une force politique, juste un rassemblement de circonstances. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas nouer des alliances avec le modem, mais plus simplement qu'il ne faut pas en attendre grand chose.

3 commentaires:

Emmanuel a dit…

Pour moi, les choses sont claires. Quand je pense MODEM, je pense bol de soupe aux potirons. Pas besoin d'expliquer cette image, j'imagine.

Bellâm a dit…

je fais partie de ces électeurs. C'était juste pas possible devoter Ségolène Royal au premier tour. Et effectivement Dominique Strauss Kahn m'avait convaincue dans son pacte de l'Elysée (je crois que son discours s'appellait ainsi)
Donc Modem au premier tour
La suite on la connait. Royal au deuxième
De plus, Bayrou m'agace à se construire contre
et non pas pour
Donc la prochaine fois,si je me retrouve dans cette configuration là, vote aux verts et basta

David a dit…

Comme Bellâm, j'ai voté pour Bayrou en 2007 parce que Royal m'insupportait et je ne pouvais me résoudre à voter pour elle (même si je l'ai fait au second tour).

Maintenant je connais certaines personnes qui ont fait de même parce qu'ils ne pouvaient se résoudre à voter pour Sarkozy au premier tour (ils sont restés vagues quant à leur vote du second tour... un vote Sarkozy non-assumé ou un vote Royal non-assumé???).

Donc, un partout la balle au centre.

Maintenant, est-ce que je revoterai pour le Modem aux prochaines élections... Je ne sais pas encore, on verra les forces en présence à ce moment-là.

(pour les législatives, je voulais voter Modem aussi, mais il n'y avait pas de candidat dans ma circonscription, pareil pour les municipales, et aux européennes, je n'ai pas voté Modem, mais les deux personnes mentionnées ci-dessus (ainsi qu'une autre personne proche et déçue du PS) l'ont fait).