mercredi, novembre 28, 2012

Copé, Coppé, Coppet…

Arthur Goldhammer me fait gentiment remarquer que j'orthographie mal le nom du futur ex-Président de l'UMP. Et comme il est d'un naturel bienveillant, il se demande si je ne le confonds avec le groupe que fréquentait Benjamin Constant. Il ne croit pas si bien dire Si je ne pensais pas à Benjamin Constant, la confusion vient sans doute du chateau de Coppet dans le canton de Vaud que j'ai souvent vu dans ma jeunesse, chateau qui a accueilli Mme de Staël et, donc, Benjamin Constant.

Le chateau de Coppet aujourd'hui


Le chateau à l'époque de Madame de Staël


2 commentaires:

Art Goldhammer a dit…

Brillant, même si involontaire.

James Brown a dit…

Moi-même, je suis souvent amené à le confondre avec "François Coppée" - le nom du poète français du 19e siècle! Non pas par sur-abondance d'érudition mais simplement parce que je n'habite pas loin de son ancien demeure de campagne à Mandres-les-Roses (celui du poète défunt pas le futur ex-président du futur ex-parti de la droite). Et bien sur, il y a la "rue François Coppée" sur laquelle je roule tout le temps!

- Je suis content de savoir que je ne suis pas le seul qui a du mal à dire ou écrire le nom de Jean-François Coppée...