vendredi, mars 16, 2007

Convaincante!

Lors de la dernière élection présidentielle, les commentateurs demandaient à Lionel Jospin de fendre l'armure. C'est ce qu'a fait hier soir Ségolène Royal dans une prestation efficace, de qualité dont avaient disparu plusieurs de ses faiblesses, notamment le coté mécanique de certaines de ses réponses et ses maladresses verbales. Est-ce l'effet de l'apprentissage (auquel cas, elle apprendrait rapidement), mais elle était à l'aise sur tous les sujets, concrète, déterminée et comme toujours émouvante lorsque son projet renvoie à son histoire personnelle (ce mélange si original de révolte et de besoin d'autorité qui lui donne une vraie authenticité lorsqu'elle parle de la jeunesse et de son projet pour la France).

Seul moment un peu délicat : lorsqu'on lui a posé des questions techniques sur les impôts. Elle a botté en touche ou, plutôt, renvoyé à son gouvernement, mais a-t-elle eu tort? Elle a en tout cas mis le doigt sur une difficulté de cette campagne : comment se positionner comme candidat à la Présidentielle sans tomber dans le programme de gouvernement?

Cette émission réussie peut contribuer à faire tomber les questions sur ses capacités à gouverner. Moins par sa réussite que parce qu'elle a mis en évidence une réelle capacité à s'améliorer, à s'imposer face au Parti Socialiste, à s'émanciper et à prendre de la hauteur.

1 commentaire:

Lionel a dit…

Je suis d'accord avec vous sur la prestation générale de Ségolène Royal qui a été dans l'ensemble réussie. Par contre, je trouve que vous passez un peu vite sur l'interview avec Eric Le Boucher qui était franchement drôle dans la mesure où Ségolène a refusé de répondre aux questions en prétextant la tenue d'une conférence tripartite après les élections. C'est une attitude un peu cavalière car on ne sait pas finalement ce qu'elle fera des 35 heures, des lois Fillon sur les retraites, en matière fiscale...