lundi, mars 01, 2010

Cohn-Bendit, Allègre, BHL vs Hamon, Copé, Fillon & alii

Il se passe actuellement quelque chose d'inédit sur nos chaines de télévision. Les grandes émissions politiques, ou ce qui en tent lieu (C Politique, Le grand journal…) ont entrepris de diversifier leur offre d'invités. Là où elles n'auraient il y a quelques années invité que des politiques, elles multiplient aujourd'hui les interviews de Claude Allègre, Bernard-Henri Levy, Cohn-Bendit… trois personnalités qui ne prétendent à aucune carrière politique même s'ils parlent de politique. Cela nous évite les sempiternelles et imbéciles questions des journalistes sur l'ambition présidentielle, les petites phrases qui émaillent la langue de bois dont les politiques se sont faits une spécialité (si l'on veut un exemple de langue de bois fatiguée, il fallait regarder hier Benoit Hamon sur C Politique). Cela nous évite les sujets qui ne peuvent que produire des réponses attendues (comme la bataille en Languedoc Roussillon). Et cela nous permet surtout d'entendre des gens parler de choses intéressantes de manière intelligente. A écouter Levy, Allègre ou Cohn-Bendit, on se sent intelligent même lorsque l'on n'est pas d'accord (dans le cas d'Allègre, on a envie d'en savoir plus pour démonter ses arguments). Ce n'est pas qu'ils soient plus intellectuels que d'autres (encore que BHL revendique ce statut), mais ils sont libres, ils parlent normalement, disent ce qu'ils pensent et peuvent être audacieux. Ils sont capables de tenir sur la longueur, ce qui n'est pas le cas des experts que l'on voit également de plus en plus, et savent dire des choses astucieuses sur les sujets les plus divers. Ils font un meilleur spectacle et montrent que l'on peut être intelligent à la télévision et que l'on peut parler de politique sans réciter son bréviaire.

Le risque serait qu'ils soient trop souvent invités et qu'ils s'épuisent. Les animateurs de ces émissions devraient enrichir leur vivier. Il y a des candidats, comme Attali, qui a déjà ses émissions et Minc (même si sa suffisance agace). Il en faudrait d'autres. Tant pis pour les Hamon et autres Copé.

1 commentaire:

Dame Nature a dit…

"A écouter Levy, Allègre ou Cohn-Bendit, on se sent intelligent même lorsque l'on n'est pas d'accord"

C'est énorme ça, on dirait du Pierre Desproges !

Ah, pardon, c'est pas censé être drôle ?