samedi, janvier 22, 2011

Comment donner tort à Plantu?

Depuis quelques jours Plantu et Mélenchon se chamaillent, le second reprochant vivement, dans son style qui ne fait pas dans la dentelle,  à Plantu un dessin qui le montre aux cotés de Marine Le Pen s'en prenant aux tous pourris :


Dessin simple qui dit d'un mot ce que nous sommes nombreux à penser. Et pour je crois de bons motifs. Melenchon et Le Pen ont rénové le "logiciel" de leur famille politique et ce faisant ont commencé de développer des thèmes voisins : protectionnisme, refus de l'Europe, laïcité, nationalisme, étatisme… Le contenu peut varier (la laïcité de Mélenchon n'est pas aussi directement anti-musulmane que celle de Marine Le Pen), mais le ton est étonnamment proche : gouailleur, populaire, volontiers brutal. Ce sont deux démagogues, deux bons orateurs qui visent la même cible, ce qui reste de la classe ouvrière traditionnelle, et développent la même opposition du peuple et des élites et la même détestation du parti leader dans leur camp. Le mot populisme ne leur fait d'ailleurs pas peur dans la mesure où ils y retrouvent le mot peuple.

Il est peu probable qu'ils se rapprochent tant ils viennent d'horizons éloignés. Nul ne songe d'ailleurs à imaginer que Mélenchon et Le Pen puissent un jour se retrouver sur la même estrade. Mais dans la mesure où ils s'adressent pour partie à la même clientèle, on peut s'interroger sur l'impact que la candidature de l'un peut avoir sur celle de l'autre et vice-versa.

On peut imaginer qu'ils se nourrissent mutuellement. Que des électeurs que séduisent les discours de Marine Le Pen mais qui, pour rien au monde, ne voteraient pour le Front National, trouvent refuge chez Mélenchon. Et qu'a contrario, des électeurs de gauche ou de droite se sentent plus libres de voter pour Marine Le Pen dés lors qu'elle développe des thèmes voisins de ceux de Mélenchon.

On peut également supposer que le populisme de Mélenchon ne convienne pas à tous les électeurs d'une extrême-gauche qui s'était jusqu'à présent tenue à l'écart du populisme. Je serais, par exemple, curieux de savoir ce que l'on en pense au NPA ou chez les militants du Réseau Education Sans Frontières. Il ne conviendra en tout cas pas à tous ceux qui voudront, lors des prochaines présidentielles, voter utile.

2 commentaires:

CAcert WoT User a dit…

Rien ne peut justifier de pareils glissements sémantiques meurtriers, sauf une volonté d'écarter à tout prix des débats sur le fond.

Anonyme a dit…

Je ne comprend pas comment on peut confier sa voie à des politiciens qui sont plus cons que soi. Si quelqu'un a une réponse...